Le vendredi 27 avril a eu lieu la première médiation d’OUT, en partenariat avec la Ferme du Vinatier autour du film Swagger, dans le cadre de Cinémas Solidaires, un programme du CNC, qui a pour objectif de donner accès aux œuvres cinématographiques à un plus large public.

Le choix du film Swagger, documentaire réalisé par Olivier Babinet a été motivé par le sujet, en lien avec des questionnements de santé mentale, thème cher et essentiel à la Ferme du Vinatier : construire son identité, l’image de soi, sa place dans sa famille et sa communauté…
En effet Swagger présente 11 adolescents, en entretien face caméra et dans leur quotidien, dans la banlieue d’Aulnay, dans leur collège ou chez eux. Le réalisateur a pour volonté d’enlever à tout prix le misérabilisme souvent présent dans la vision de cette banlieue parisienne, en construisant le scénario autour de la parole et des récits de ces jeunes ainsi que ce qu’il a pu vivre et voir durant plusieurs années à Aulnay. C’est un film documentaire qui apporte une lecture créatrice du réel, tant par les choix scénaristiques que par la mise en scène.

La médiation à la Ferme du Vinatier a été assurée par Mathilde et Benjamin, bénévoles de l’association. Suite à une brève présentation et la projection, la discussion s’est immédiatement engagée avec le public, très désireux de s’exprimer sur les sujets abordés, les personnages, la mise en scène… Tant des questions de formes et de fond ont été discutées pour un échange d’une trentaine de minute.
Beaucoup d’interrogations tournaient autour de la démarche du réalisateur et des expériences de vie adolescentes qui faisaient écho chez toutes les présentes.

L’association OUT est ravie d’avoir pu mener ce partenariat avec la Ferme du Vinatier et de faire un bilan si positif de cette première médiation. Nous espérons pouvoir re-proposer des interventions cinéma en collaboration avec la Ferme très prochainement, et continuons à poursuivre notre projet global de médiation culturelle hors des murs institutionnels, pour un accès à la culture pour toutes et tous.